top of page

Présentation du Master

Histoire du Master

Le Master Droit et Fiscalité du Patrimoine a été créé par son directeur, le Professeur Cécile Lisanti, en 2015. Il est le dernier-né des diplômes du Centre du Droit de l’Entreprise de la Faculté de Droit et de Science politique de Montpellier. Le Master s'est inséré dès sa création au sein de la Fédération Nationale Droit du Patrimoine (FNDP). 

 

L'ambition du Professeur Cécile Lisanti est de former des juristes spécialistes du conseil patrimonial et fiscal.

 

Depuis la rentrée 2020 et en raison de la réforme sur la sélection en Master, la formation fait peau neuve et se décline dorénavant sur deux années de manière à accompagner les étudiants de la première à la seconde année de Master. 

L'organisation de la formation

La formation accueille à la fois des étudiants : en formation initiale avec un stage obligatoire de trois mois minimum, en formation continue et en contrat d’apprentissage avec des périodes d’alternance longue durée. 

 

Elle se démarque par la diversité des enseignements et leur complémentarité en se déclinant en deux années :

  • L'année de Master I tend à asseoir un socle solide de connaissances en droit patrimonial, en fiscalité et en droit des affaires.

  • L'année de Master II tend à consolider et approfondir ce socle à l’aide de thématiques précises et d’enseignements pratiques permettant d’obtenir une maîtrise parfaite des techniques juridiques et fiscales de l’optimisation et de la transmission du patrimoine tant privé que professionnel

 

Ces divers enseignements sont dispensés par des universitaires ainsi que des professionnels (avocats, notaires, banquiers, assureurs, conseillers patrimoniaux, ingénieurs patrimoniaux). 

 

Le Master forme par ailleurs ses étudiants à la recherche juridique (veille juridique et fiscale de la promotion, mémoire de stage sur un sujet pratique) et au travail en équipe au travers notamment de la rédaction en groupe de cas pratiques de synthèse. 

 

Enfin, il est utilement complété par le Diplôme Fédéral de Juriste du patrimoine (DFJP), certificat de spécialisation délivré par la Fédération Nationale Du Patrimoine (FNDP), dont l’obtention intervient à l’issue de l'année de Master II. 

Les débouchés

À l’issue du Master de Droit et fiscalité du patrimoine, les étudiants pourront notamment se diriger vers la profession de : 

  • Avocat sous réserve de l'obtention du CAPA

  • Notaire par la voie professionnelle

  • Juriste en entreprise ou en banque privée

  • Gestionnaire de patrimoine indépendant

  • Ingénieur patrimonial

bottom of page